Les Troubles de la Fertilité

3

Les essentiels: Féminin

Maca

Huile d’onagre

Sauge

3

Les essentiels: Masculin

Maca

Ginseng

Pycnogénol

Sources

Postgrad Med. 2015 Apr;127(3):338-41. The effects of cigarette smoking on male fertility. Kovac JR1, Khanna A, Lipshultz LI.

Fertil Steril. 2008 Jan;89(1):124-8. Effect of cell phone usage on semen analysis in men attending infertility clinic: an observational study. Agarwal A1, Deepinder F, Sharma RK, Ranga G, Li J.

Andrology. 2014 Jul;2(4):491-501. Association between mobile phone use and semen quality: a systemic review and meta-analysis. Liu K1, Li Y, Zhang G, Liu J, Cao J, Ao L, Zhang S.

Int J Occup Med Environ Health. 2009;22(4):305-29. Environmental factors and semen quality. Jurewicz J1, Hanke W, Radwan M, Bonde JP.

Int J Occup Med Environ Health. 2011 Jun;24(2):115-41. Exposure to phthalates: reproductive outcome and children health. A review of epidemiological studies. Jurewicz J1, Hanke W.

Reprod Toxicol. 2014 Dec;50:43-8. Aluminum content of human semen: implications for semen quality. Klein JP1, Mold M2, Mery L3, Cottier M4, Exley C5.

J Dev Orig Health Dis. 2014 Feb;5(1):2-15. The role of early life nutrition in programming of reproductive function. Chadio S1, Kotsampasi B2.

Maturitas. 2013 Apr;74(4):309-12. Nutrition and reproduction: is there evidence to support a « Fertility Diet » to improve mitochondrial function? Shaum KM1, Polotsky AJ.

Fertil Steril. 2014 Nov;102(5):1377-84. Prospective study of depression and anxiety in female fertility preservation and infertility patients. Lawson AK1, Klock SC2, Pavone ME2, Hirshfeld-Cytron J3, Smith KN2, Kazer RR2.

Andrologia. 2015 Apr;47(3):336-42. Effect of psychological stress on fertility hormones and seminal quality in male partners of infertile couples. Bhongade MB1, Prasad S, Jiloha RC, Ray PC, Mohapatra S, Koner BC.

Fertil Steril. 2002 Dec;78(6):1149-53. Role of acupuncture in the treatment of female infertility. Chang R1, Chung PH, Rosenwaks Z.

Cent European J Urol. 2013;66(1):60-7. The role of oxidative stress and antioxidants in male fertility. Walczak-Jedrzejowska R1, Wolski JK2, Slowikowska-Hilczer J1

Spermatogenesis. 2013 Jul 1;3(3):e26391. Ginseng and male reproductive function. Leung KW1, Wong AS1.

Curr Opin Obstet Gynecol. 2011 Jun;23(3):195-9. The use of complementary and alternative fertility treatments. Weiss DA1, Harris CR, Smith JF.

Les troubles de la fertilité concernent de plus en plus de couples. On parle d’infertilité quand les difficultés à concevoir un enfant sont présentes depuis plus d’un an de rapports réguliers et non protégés.

Si le monde scientifique s’accorde à dire que l’infertilité est en constante augmentation (on parle d’une multiplication par deux en 20 ans), l’identification des causes ne fait pas consensus. En effet, on montre du doigt les grossesses tardives et le mode de vie, mais on minimise le rôle des pesticides et autres perturbateurs endocriniens.

Il n’y a rien de plus naturel que faire un enfant, mais en cas de difficulté cela peut devenir un véritable parcours du combattant. Pour favoriser la conception un travail sur l’ensemble de l’organisme, de la femme comme de l’homme, est nécessaire.

 


  • Mode de vie

Le mode de vie influence la qualité des ovaires, le cycle hormonal et la fabrication des spermatozoïdes. Pour favoriser la fertilité il convient de :

– limiter la consommation de tabac et d’alcool.

– pratiquer une activité physique régulière, d’intensité modérée.

– avoir des rapports sexuels entre deux et trois fois par semaine en période d’ovulation et stimuler la libido.

– adopter une alimentation saine et favoriser les produits d’origine biologique. Favorisez la consommation d’oméga-3. On les trouve dans les chairs de poissons gras (saumon, sardines…), les huiles de poisson et certaines huiles végétales (colza, lin, périlla…) et les noix. En complément alimentaire : 3 capsules par jour au cours des repas

 


  • Substances chimiques

Les personnes exposées à la pollution atmosphérique et aux pesticides sont plus touchées par l’infertilité. Si l’on rajoute les champs électromagnétiques et les perturbateurs endocriniens, qui déséquilibrent les hormones sexuelles, on obtient un cocktail assez inquiétant. En prévention il convient de :

– utiliser des cosmétiques bio, sans parabens, phtalates, silicones ni aluminium.

– limiter l’usage des crèmes solaires.

– s’éloigner des sources de champs électromagnétiques : wi-fi, téléphones portables…

– éviter l’exposition aux pollutions atmosphériques et aux pesticides.

– limiter le contact avec les mousses polyuréthanes. On les retrouve jusque dans le mobilier : canapé, matelas…

 


  • Détoxification

Afin de drainer et d’évacuer les toxines accumulées, susceptibles de perturber les fonctions reproductrices, une cure de charbon activé est conseillée. Prendre une cuillère à soupe dans un verre d’eau le matin à jeun.

 


  • Stress et anxiété

Devenir parents peut être perturbant psychiquement, cela convoque en chacun certaines peurs ou émotions enfouies. Un contexte de stress, de surmenage ou d’insécurité peuvent également provoquer des troubles de la fertilité.

Pratiquer des techniques de relaxation et de gestion du stress ou se libérer de certains blocages psychologiques vont avoir un impact positif sur la conception. Pour plus de détails, consultez le dossier Stress et Anxiété.

 


  • Phytothérapie

Pour le couple :

Maca : riche en riche en calcium, en fer, en magnésium, en sélénium et en iode, le maca est un puissant stimulant de la fertilité. Prendre trois gélules, deux fois par jour.

Zinc et vitamine C : ils diminuent le stress oxydatif afin de favoriser la fertilité. Un comprimé par jour pendant un mois.

 

Pour la femme :

Huile d’onagre : équilibre les sécrétions hormonales et agit comme un anti-inflammatoire naturel. Massez délicatement le bas ventre quotidiennement avec un peu d’huile d’onagre. Utilisez-la également pour un massage global à visée relaxante.

Sauge : c’est la plante de la fertilité féminine, elle soulage également de nombreux troubles gynécologiques. Une cuillère à soupe matin, midi et soir

 

Pour l’homme:

Ginseng : améliore le nombre et la qualité des spermatozoïdes et stimule les fonctions sexuelles. 30 gouttes, trois fois par jour, dans un peu d’eau.

Pycnogénol : antioxydant naturel qui améliore le fonctionnement des spermatozoïdes. Deux gélules par jour au moment des repas.

 


  • Techniques manuelles

– Ostéopathie : en libérant les tensions et blocages de l’ensemble du corps, l’ostéopathe participe aux rétablissements des fonctions de l’organisme, notamment celle de la reproduction.

– Acupuncture et médecine énergétique : en relançant les énergies et en diminuant le stress, l’acupuncture aide à lutter contre l’infertilité.

Pin It on Pinterest

Share This