L'incontinence Urinaire

3

Les essentiels

Prêle des Champs

Magnésium

Sources

L’incontinence urinaire en questions. François Haab, Gérard Amarenco, Alain P. Bourcier. Datebe Éd.

Int Urogynecol J. 2010 Apr;21(4):401-8. A randomized clinical trial comparing pelvic floor muscle training to a Pilates exercise program for improving pelvic muscle strength. Culligan PJ1, Scherer J, Dyer K, Priestley JL, Guingon-White G, Delvecchio D, Vangeli M.

J Wound Ostomy Continence Nurs. 2002 Nov;29(6):301-11. Criteria for therapeutic use of pelvic floor muscle training in women. Miller JM1.

Acta Obstet Gynecol Scand. 2006;85(3):263-8. Can pelvic floor muscle training prevent and treat pelvic organ prolapse? Bø K1.

Clinics (Sao Paulo). 2007 Aug;62(4):439-46. Effects of pelvic floor muscle training during pregnancy. de Oliveira C1, Lopes MA, Carla Longo e Pereira L, Zugaib M.

Acta Obstet Gynecol Scand. 1996 Apr;75(4):382-5. The effect of post-natal exercises to strengthen the pelvic floor muscles. Mørkved S1, Bø K.

Obstet Gynecol. 2005 Jul;106(1):138-43. Acupuncture for overactive bladder: a randomized controlled trial. Emmons SL1, Otto L.

J Auton Nerv Syst. 2000 Mar 15;79(2-3):173-80. Improvement of urge- and mixed-type incontinence after acupuncture treatment among elderly women – a pilot study. Bergström K1, Carlsson CP, Lindholm C, Widengren R.

Sujet tabou par excellence, l’incontinence urinaire est pourtant très fréquente et touche aussi bien les enfants, les femmes et les hommes selon des caractéristiques différentes.

Chez l’homme la prostate a un rôle prédominant dans les troubles de la miction, alors que chez la femme la faiblesse du périnée et la descente d’organe, ou prolapsus, majorent le risque de fuite urinaire.

Quant aux enfants qui ne sont pas propres après l’âge de 5 ans, leurs troubles sont appelés énurésie : un dossier spécifique leur est consacré.

Quelque soit l’origine de l’incontinence, des gestes simples sont à mettre en place pour limiter les fuites urinaires. Cela commence par ne pas les négliger: parlez-en à un professionnel de santé.

 


  • La rééducation périnéale

Le périnée est le plancher de l’abdomen, il est souvent fragilisé par les accouchements, les chirurgies gynécologiques ou par le manque d’activité. Le travail avec le kinésithérapeute ou la sage-femme se fait à l’aide d’une sonde, il permettra de renforcer les muscles qui composent le périnée, de maîtriser la survenue d’une envie pressante mais également de prendre conscience de son propre corps.

En préventif, avant ou pendant la grossesse, un travail sur le périnée peut être effectué. C’est un point souvent oublié dans le parcours obstétrical de la femme, parlez-en à votre gynécologue. Plus d’infos dans l’article: 4 exercices pour renforcer son périnée

Dans un deuxième temps une rééducation abdominale peut être proposée. Elle a son importance dans l’équilibre des pressions dans l’abdomen.

 


  • Alimentation

Stabiliser son poids ou perdre une surcharge pondérale permet de soulager les organes qui reposent au fond du bassin. La vessie est particulièrement influencée par les pressions sus-jacentes.

De plus, certains aliments stimulent ou irritent la vessie: ce sont essentiellement les boissons tels que le thé, le café, le vin blanc et les boissons gazeuses.

Enfin, la consommation d’aliments riches en fibre (fruits et légumes frais…) améliorera le transit intestinal : une tendance à la constipation est un facteur aggravant de l’incontinence urinaire.

Les conseils détaillées se situent dans le dossier : Alimentation et Santé

 


  • Gestion des émotions

La vessie est un organe qui réagi immédiatement aux émotions fortes. Un stress, une frayeur, et parfois même un fou rire peut déclencher une fuite urinaire.

De nombreuses techniques de relaxation existent, parmi elles la sophrologie est indiquée puisqu’elle combine plusieurs atouts : la gestion des émotions et le travail respiratoire sur le diaphragme, muscle essentiel dans la régulation de la pression abdominale.

 


  • Mesures hygiéno-diététique

Le tabac a une influence directe sur la qualité tissulaire de la vessie. De plus, la toux chronique peut aggraver l’incontinence par les poussées brusques qu’elle provoque sur la vessie.

Une activité physique, douce et régulière, permet d’éviter une perte de tonus des muscles de l’abdomen. La méthode Pilate est particulièrement efficace.

 


  • Méthodes manuelles

– Ostéopathie : un travail de rééquilibrage du système nerveux autonome (qui régit l’innervation des sphincters) et des structures de la sphère urinaire permet d’améliorer le contrôle de la vessie.

– Acupuncture : un travail énergétique en médecine chinoise a tendance a diminuer la fréquence des incontinences.

 


  • Œstrogènes

L’arrêt progressif de la sécrétion d’œstrogènes lors de la ménopause entraîne une faiblesse musculaire du périnée.

Pour compenser ce phénomène vous pouvez consommer des aliments riches en phytoestrogènes: ce sont les aliments à base de soja (lait et yaourt au soja, graines germées, tofu…), les graines de lin, les pois chiches, l’oignon et l’avoine.

Certaines plantes contiennent des principes actifs précurseurs de certaines hormones sexuelles: le yam, le houblon, la sauge officinale, le ginseng…

Tous les conseils en médecine douce se trouvent dans le dossier Ménopause

 


  • Phytothérapie

– La prêle des champs : elle est traditionnellement utilisée pour lutter contre les troubles urinaires. Sa riche teneur en silice en fait une alliée puissante de la vessie.
– Le magnésium : il procure un relâchement global, sur les plans psychiques et physiques.
– Le cyprès : limite les spasmes de la vessie. Il a également pour effet de décongestionner la prostate. Massez quotidiennement le bas ventre avec 2 gouttes d’huile essentielle de cyprès diluées dans 6 gouttes d’huile végétale.

Pin It on Pinterest

Share This