L'Hyperthyroïdie et le Nodule Thyroïdien

3

Les essentiels

Magnésium – Zinc – Calcium

Sélénium – Vitamine E

Huile essentielle de Myrrhe

Sources

Public Health Nutr. 2015 Jun;18(8):1482-7. Prevalence of hyperthyroidism according to type of vegetarian diet. Tonstad S1, Nathan E1, Oda K2, Fraser GE3.

Horm Behav. 2015 Mar;69:106-15. The bidirectional effects of hypothyroidism and hyperthyroidism on anxiety- and depression-like behaviors in rats. Yu D1, Zhou H2, Yang Y3, Jiang Y4, Wang T4, Lv L4, Zhou Q5, Yang Y5, Dong X4, He J4, Huang X6, Chen J6, Wu K4, Xu L7, Mao R8.

Cell Mol Life Sci. 2013 Sep;70(17):3125-44. Vitamin E management of oxidative damage-linked dysfunctions of hyperthyroid tissues. Venditti P1, Di Stefano L, Di Meo S.

Clin Chim Acta. 1996 Dec 9;256(1):65-74. Antioxidant status in experimental hyperthyroidism: effect of vitamin E supplementation. Seven A1, Seymen O, Hatemi S, Hatemi H, Yiğit G, Candan G.

Endocrine. 2011 Oct;40(2):285-9. Evaluation of oxidative status in patients with hyperthyroidism. Aslan M1, Cosar N, Celik H, Aksoy N, Dulger AC, Begenik H, Soyoral YU, Kucukoglu ME, Selek S.

Acta Clin Croat. 2013 Jun;52(2):151-6. Serum levels of calcium, selenium, magnesium, phosphorus, chromium, copper and iron–their relation to zincin rats with induced hypothyroidism. Baltaci AK1, Mogulkoc R, Belviranli M.

Biol Trace Elem Res. 1997 May;57(2):131-7. Calcium, magnesium, and zinc status in experimental hyperthyroidism. Simsek G1, Andican G, Unal E, Hatemi H, Yigit G, Candan G.

Postgrad Med J. 1980 Dec;56(662):833-7. Zinc metabolism in thyroid disease. Nishi Y, Kawate R, Usui T.

JAMA. 2015 Dec 15;314(23):2544-54. Management of Graves Disease: A Review. Burch HB1, Cooper DS2.

J Am Coll Surg. 2015 Jun;220(6):987-92. The natural history of the benign thyroid nodule: what is the appropriate follow-up strategy? Ajmal S1, Rapoport S1, Ramirez Batlle H1, Mazzaglia PJ2.

La glande thyroïde régule de nombreuses fonctions de base de l’organisme par l’intermédiaire des hormones qu’elle sécrète. L’hyperthyroïdie est la conséquence d’une augmentation de la production hormonale. Il en résulte une dépense accrue d’énergie : rythme cardiaque élevé, tremblements, transpiration, diarrhée, nervosité, perte de poids…

La maladie de Basedow est la cause la plus fréquente d’hyperthyroïdie. C’est une maladie auto-immune : le système immunitaire se retourne contre la thyroïde et stimule la production hormonale.

L’hyperthyroïdie peut aussi être déclenchée par une infection de la thyroïde ou par des nodules thyroïdiens: ce sont de petites masses situées dans la glande. La plupart sont bénins, seulement 5 % d’entre eux sont cancéreux.

 


  • Alimentation

Adopter une alimentation saine et consommer des aliments d’origine biologique protège la thyroïde des perturbateurs endocriniens.

– Les personnes qui ont perdu du poids ou qui ont une faiblesse musculaire ont tout intérêt à augmenter la proportion de protéines dans leur assiette. Il est également recommandé de prendre des repas moins copieux, mais plus fréquents.

– Évitez les aliments riches en iode qui stimulent l’activité de la thyroïde : le sel marin, les poissons de mer, les algues et les fruits de mer.

– Évitez les excitants : caféine, sodas, chocolat.

– Privilégiez les aliments qui diminuent l’absorption de l’iode : choux, chou-fleur, brocolis, radis, rutabaga et navet.

 


  • Sommeil et relaxation

Un contexte de stress et de sommeil perturbé accompagne souvent l’hyperthyroïdie. Pour remédier à cela il existe plusieurs outils :

– Mettre en place des techniques de relaxation, à la maison (cohérence cardiaque…) ou avec un professionnel de santé (hypnose, sophrologie…).

– Pratiquer régulièrement des exercices peu intenses pour retrouver un certain bien être. Privilégiez les activités à visée énergétique : yoga, Tai Chi… ou simplement de la marche quotidienne.

– Avant que la fatigue ne s’installe il est nécessaire d’intervenir sur les troubles du sommeil. Certaines plantes apaisantes facilitent l’endormissement et soutiennent de la thyroïde, c’est le cas de la mélisse et de la passiflore. A consommer en infusion 3 fois par jour.

 


  • Vitamines et Minéraux

– L’hyperthyroïdie appauvrit les os en minéraux essentiels. La complémentation en Magnésium, Zinc et Calcium permettra de compenser ces pertes.

– Le sélénium et la vitamine E sont des antioxydants qui agissent en soutien de la thyroïde, ils participent à l’élimination des métaux lourds et à la régulation du système immunitaire.

 


  • Huile essentielle

L’huile essentielle de Myrrhe régule les fonctions endocriniennes et immunitaires. Diluez 2 gouttes dans un peu d’huile végétale. Appliquez le mélange sur la thyroïde deux fois par jour.

Pin It on Pinterest

Share This