Les Blessures Musculaires

3

Les essentiels

Arnica en gel

Baume du tigre

Sources

Traumatologie du sport. Jean-Claude Chanussot, Raymond-Gilbert Danowski. Editions Masson

ISRN Orthop. 2012 Apr 26;2012:689012. Treatment of skeletal muscle injury: a review. Baoge L1, Van Den Steen E2, Rimbaut S2, Philips N2, Witvrouw E3, Almqvist KF4, Vanderstraeten G5, Vanden Bossche LC2.

Best Pract Res Clin Rheumatol. 2007 Apr;21(2):317-31. Muscle injuries: optimising recovery. Järvinen TA1, Järvinen TL, Kääriäinen M, Aärimaa V, Vaittinen S, Kalimo H, Järvinen M.

Exerc Sport Sci Rev. 2013 Jan;41(1):3-10. Origin and development of muscle cramps. Minetto MA1, Holobar A, Botter A, Farina D.

Birth Defects Res C Embryo Today. 2012 Mar;96(1):82-94. Biological approaches to improve skeletal muscle healing after injury and disease. Gharaibeh B1, Chun-Lansinger Y, Hagen T, Ingham SJ, Wright V, Fu F, Huard J.

Cochrane Database Syst Rev. 2012 Jan 18;1:CD008496. Non-drug therapies for lower limb muscle cramps. Blyton F1, Chuter V, Walter KE, Burns J.

Cochrane Database Syst Rev. 2012 Sep 12;9:CD009402. Magnesium for skeletal muscle cramps. Garrison SR1, Allan GM, Sekhon RK, Musini VM, Khan KM.

JAMA Intern Med. 2013 May 27;173(10):934-5. Improved calf stretch for nocturnal cramp prevention. Daniell HW, Pentrack J.

Sports Med. 1996 Jun;21(6):409-20. Exercise-induced muscle cramp. Proposed mechanisms and management. Bentley S.

Int J Biol Macromol. 2014 Aug;69:214-21. Characterization and pharmacodynamic properties of Arnica montana complex. Šutovská M1, Capek P2, Kočmalová M1, Pawlaczyk I3, Zaczyńska E4, Czarny A4, Uhliariková I5, Gancarz R3, Fraňová S1.

Ann Pharmacother. 2010 Oct;44(10):1579-84. The effect of topical arnica on muscle pain. Adkison JD1, Bauer DW, Chang T.

Med Sci Sports Exerc. 1992 Jan;24(1):20-5. Attenuation of contraction-induced skeletal muscle injury by bromelain. Walker JA1, Cerny FJ, Cotter JR, Burton HW.

On distingue plusieurs formes de blessures musculaires, de la simple crampe à la rupture complète. Elles surviennent lorsque le muscle a perdu la capacité de réagir efficacement a un effort ou une mauvaise position prolongée, ou lorsqu’il a subit un traumatisme.

Les médecines alternatives permettront de retrouver une bonne qualité des fibres musculaires, pour la prévention des blessures ou leur guérison.

 


  • Préventif

– Adoptez une alimentation saine afin d’éviter l’accumulation de toxines dans les tissus et de favoriser les apports en nutriments essentiels.

– Hydratez-vous régulièrement afin d’évacuer les déchets métaboliques et de favoriser la circulation. Optez pour des eaux minérales riches en sels minéraux.

– La fatigue accumulée fragilise les muscles et ralentit la réparation des fibres tissulaires. Reportez vous au dossier « Fatigue » si vous êtes concerné.

 


  • L’activité sportive

– Pratiquez un échauffement de qualité, progressif, en tenant compte des conditions climatiques.

– Conservez une bonne souplesse musculaire grâce à des étirements réguliers. Pour éviter d’abîmer les fibres musculaires il faut les réaliser environ 4 heures après l’activité sportive.

– L’intensité de l’activité sportive doit être en rapport avec le niveau d’entrainement et les capacités physiques.

– Le matériel et la surface d’entrainement doivent être adaptés : les microtraumastismes répétés (courir sur dur, mauvaises chaussures…) conduisent souvent aux blessures musculaires.

– Réglez tout problème postural ; le moindre déséquilibre peut entraîner des tensions exagérées au niveau des muscles des membres inférieurs. Consultez un ostéopathe ou un podologue/posturologue en cas de blessures à répétition.

– Prenez 3 granules d’Arnica 9 CH avant et après l’effort physique.

 


  • Crampes

Les crampes sont des contractions musculaires brusques et très douloureuses, elles peuvent se déclencher dans une phase de repos ou lors de l’activité physique. Leur origine est multiple et dépend du contexte : accumulation de toxines, déshydratation, carence en électrolytes…

Plusieurs méthodes sont employées pour les soulager :

– Étirez le muscle concerné le plus tôt possible. Pour le cas des crampes nocturnes, étirez vous les mollets avant de vous coucher.

– Massez légèrement la zone douloureuse avec une huile végétale ou un gel à l’arnica.

– Mélangez une cuillère à soupe de vinaigre de cidre, riche en potassium, avec une cuillère à café de miel dans un verre d’eau tiède pour un soulagement rapide.

– Si les crampes sont à répétition, une cure d’oligo-éléments et de passiflore, plante antispasmodique, est recommandée.

 


  • Contractures

Les contractures sont des crampes persistantes, le muscle ne veut pas se relâcher.

Pour les soulager il faut mettre le muscle au repos et au chaud, mais il ne faut surtout pas l’étirer.

Pour détendre le muscle des massages légers au baume du tigre ainsi qu’une cure de passiflore est recommandée.

 


  • Contusion

Une chute, un coup, un choc… les contusions provoquent un gonflement et parfois une ecchymose (un bleu). Les huiles essentielles ou l’arnica soulagent rapidement et résorbent le bleu : pour les adultes et pour les enfants.

 


  • Élongation, claquage, déchirure et rupture musculaire

Un allongement excessif d’un muscle peut provoquer la rupture de ses fibres. On utilise différents termes en fonction de la gravité de la blessure, mais la prise en charge de base sera la même.

– Le plus tôt possible, placez de la glace sur la zone douloureuse, mettez le muscle au repos (immobilisation, bandage et surtout pas d’étirement).

– La consultation médicale est indispensable pour évaluer la gravité de la blessure, limiter l’inflammation et orienter la rééducation.

– Lors de la phase de repos vous pouvez vous complémenter en Bromélaïne : extrait de la tige d’ananas, elle a une action anti-inflammatoire, antalgique et accélère la guérison des traumatismes.

– Lorsque le massage est possible, quelques jours après la blessure (demandez conseil à un professionnel de santé), massez légèrement la zone avec du baume du tigre, une à deux fois par jour.

Pin It on Pinterest

Share This