L'Insuffisance Veineuse

3

Les essentiels

Oméga-3

Pycnogénol

Vigne rouge

 

Sources

Circulation. 2014 Jul 22;130(4):333-46. Chronic venous insufficiency. Eberhardt RT1, Raffetto JD2

J Gen Intern Med. 1997 Jun;12(6):374-83. Chronic venous insufficiency and venous ulceration. Alguire PC1, Mathes BM.

Angiology. 2001 Aug;52 Suppl 1:S5-15. Prevalence and risk factors of chronic venous insufficiency. Fowkes FG1, Evans CJ, Lee AJ.

J Clin Epidemiol. 2003 Feb;56(2):171-9. Lifestyle factors and the risk of varicose veins: Edinburgh Vein Study. Lee AJ1, Evans CJ, Allan PL, Ruckley CV, Fowkes FG.

Circ J. 2014;78(7):1733-9. A study of leg edema in immobile patients. Suehiro K1, Morikage N, Murakami M, Yamashita O, Ueda K, Samura M, Hamano K.

J Sports Med Phys Fitness. 2015 Nov 26. A novel apparatus for active leg exercise improves venous flow in the lower extremity. Shimizu Y1, Kamada H, Sakane M, Aikawa S, Mutsuzaki H, Tanaka K, Mishima H, Ochiai N, Yamazaki M.

J Wound Care. 2006 Oct;15(9):393-6. A review of evidence on red vine leaf extract in the prevention and management of venous disease. Butcher M1.

Arzneimittelforschung. 2000 Feb;50(2):109-17. Efficacy of orally administered extract of red vine leaf AS 195 (folia vitis viniferae) in chronic venous insufficiency (stages I-II). A randomized, double-blind, placebo-controlled trial. Kiesewetter H1, Koscielny J, Kalus U, Vix JM, Peil H, Petrini O, van Toor BS, de Mey C.

Drugs R D. 2004;5(2):63-71. Improvement of cutaneous microcirculation and oxygen supply in patients with chronic venous insufficiency by orally administered extract of red vine leaves AS 195: a randomised, double-blind, placebo-controlled, crossover study. Kalus U1, Koscielny J, Grigorov A, Schaefer E, Peil H, Kiesewetter H.

Adv Ther. 2006 Jan-Feb;23(1):179-90. Treatment of patients with venous insufficiency with fresh plant horse chestnut seed extract: a review of 5 clinical studies. Suter A1, Bommer S, Rechner J.

Cochrane Database Syst Rev. 2006 Jan 25;(1):CD003230. Horse chestnut seed extract for chronic venous insufficiency. Pittler MH1, Ernst E.

Fitoterapia. 2000 Jun;71(3):236-44. Pycnogenol in chronic venous insufficiency. Arcangeli P1.

Clin Appl Thromb Hemost. 2004 Oct;10(4):373-7. Prevention of venous thrombosis and thrombophlebitis in long-haul flights with pycnogenol. Belcaro G1, Cesarone MR, Rohdewald P, Ricci A, Ippolito E, Dugall M, Griffin M, Ruffini I, Acerbi G, Vinciguerra MG, Bavera P, Di Renzo A, Errichi BM, Cerritelli F.

Clin Appl Thromb Hemost. 2006 Apr;12(2):205-12. Comparison of Pycnogenol and Daflon in treating chronic venous insufficiency: a prospective, controlled study. Cesarone MR1, Belcaro G, Rohdewald P, Pellegrini L, Ledda A, Vinciguerra G, Ricci A, Gizzi G, Ippolito E, Fano F, Dugall M, Acerbi G, Cacchio M, Di Renzo A,Hosoi M, Stuard S, Corsi M.

J Vasc Surg. 2014 Feb;59(2):447-454.e1. A multicenter randomized controlled trial evaluating balneotherapy in patients with advanced chronic venous insufficiency. Carpentier PH1, Blaise S2, Satger B3, Genty C4, Rolland C4, Roques C5, Bosson JL4.

L’insuffisance veineuse est un trouble de la circulation veineuse des membres inférieurs. Le sang a des difficultés à remonter en direction du cœur et stagne dans les jambes.

Cette anomalie fonctionnelle va se manifester par des sensations de jambes lourdes, engourdies, gonflées (œdèmes) et dilatées (varices).

Si les œdèmes sont répétés et prolongés, ils vont altérer la qualité de la peau et entraîner des lésions dermatologiques : pigmentation, eczéma, ulcère.

A un stade plus avancé une thrombose, ou phlébite, peut apparaître à cause de la formation d’un caillot dans une varice ou une veine.

On comprend alors que l’insuffisance veineuse ne doit pas être négligée. Un bilan médical et d’imagerie (echo-doppler) permettront un diagnostic rapide. Associé à cela il faut relancer la circulation sanguine et limiter l’inflammation, grâce à des gestes simples et des remèdes naturels.

 


  • Mode de vie

– Eviter la station debout ou assise prolongée. Essayer de faire quelques pas au moins une fois par heure et éviter de croiser les jambes.

– Eviter l’exposition à la chaleur : bains et douches trop chaudes, sauna, chauffage au sol… Appliquer de l’eau froide sur les jambes régulièrement, notamment après la douche, va permettre de soulager les symptômes.

– Eviter de porter une ceinture ou des vêtements trop serrés au niveau des jambes.

– Eviter les talons trop hauts et les chaussures à semelles plates. La voûte plantaire participe à l’effet de pompe du sang et peut être perturbée par ces types de chaussures.

– Surélever les pieds la nuit.

– Stopper le tabac, il va altérer la qualité des vaisseaux sanguins.

– Certains médicaments et contraceptifs oraux peuvent provoquer des jambes lourdes. Demandez conseil à votre médecin si vous vous sentez concerné.

 


  • Alimentation

Un surpoids va exercer une pression sur les veines des membres inférieurs. Retrouver un poids de santé soulagera les jambes.

En général, adopter une alimentation saine permet de favoriser une bonne tonicité des vaisseaux et une bonne circulation sanguine.

Dans le cas des insuffisances veineuses les points les plus importants sont :

– Diminuer la consommation de sel pour empêcher la rétention d’eau dans les jambes.

– Consommer des fruits et légumes frais, riches en flavonoïdes pour renforcer les tissus sanguins et riches en fibres pour éviter la constipation.

– Consommer des Oméga-3, ils permettent de fluidifier le sang et de renforcer les parois des veines. On les trouve dans les chairs de poissons gras (saumon, sardines…), les huiles de poisson et certaines huiles végétales (colza, lin, périlla…) ou en complément alimentaire.

 


  • Activité physique

Le manque d’activité physique favorise une stagnation du sang dans les jambes. Il est primordial de relancer l’effet de pompe en pratiquant des exercices qui sollicitent les jambes : marche, course à pied, aquagym, yoga, taï-chi…

 


  • Massage aux huiles essentielles

Se masser quotidiennement les jambes avec des huiles essentielles est un des meilleur remède naturel pour limiter l’insuffisance veineuse dans son stade précoce (avant les troubles dermatologiques).

Le massage doit se faire dans le sens du retour veineux, des pieds vers les cuisses.

Il est déconseillé chez la femme enceinte.

 


  • Phytothérapie

De nombreuses plantes sont utilisées traditionnellement pour soulager les symptômes :

– Le Pycnogénol : antioxydant, anti-inflammatoire et anticoagulant naturel. Une étude récente a évoqué la supériorité d’une complémentation en pycnogénol sur un traitement médicamenteux classique, le Daflon, dans la prise en charge de l’insuffisance veineuse chronique.

– Le Cassis : lutte essentiellement contre les œdèmes.

– La Vigne Rouge, le Fragon Epineux et l’Hamamélis : elles permettent de tonifier les veines et de relancer la circulation. Elles sont réunies dans un complément nutritionnel naturel.

 


  • Bas de contention

Ils compriment les veines dilatées et augmentent la vitesse de circulation du sang. Ils soulagent les symptômes de l’insuffisance veineuse mais risquent à terme de créer une hypotonicité. Sauf prescription médicale particulière (post-chirurgie…), ils sont à utiliser seulement en préventif lors d’un long voyage ou une station debout prolongée.

D’autres outils sont utiles pour soulager les symptômes : appareils de massage des pieds, drainage lymphatique, semelles automassantes, cure thermale…

Pin It on Pinterest

Share This